La glande thyroïde est une glande endocrine, elle fabrique des hormones qui passent dans le sang. La T4 (Thyroxine) et en plus faible quantité, la T3. Les hormones sont essentielles au développement de l'enfant et à tous les âges, elles sont indispensables au bon fonctionnement de toutes les cellules de notre corps. Elles contrôlent des fonctions du métabolisme de base comme le rythme du coeur, ou la régulation de la température. Pour être en bonne santé, nous avons besoin que le niveau des hormones thyroïdiennes dans le sang soit normal. C'est l'intérêt du bilan biologique thyroïdien (prise de sang) qui dosera la TSH, la T4 et la T3 (en fonction des symptômes). 

Cf. Rubrique : "En savoir plus" ; onglet : "Fonctions de la thyroïde"

La fabrication des hormones par la glande est principalement régulée par une autre hormone : la TSH (Hormone Stimulant la Thyroïde). Celle-ci est fabriquée par l'hypophyse qui est une petite glande située à la base du cerveau (en arrière des orbites). L'hypophyse possède des capteurs sensibles au taux des hormones T3 et T4 dans le sang. 

Au total, si la TSH est normale, cela signifie qu'il y a la bonne quantité d'hormones dans le sang. 

On dit qu'on est en Euthyroïdie. 

Cf. Rubrique : "En savoir plus" ; onglet : "Fonctions de la thyroïde"

L'hyperthyroïdie c'est quand il y a trop d'hormones dans le sang (T3 et T4). La TSH va donc être effondrée.

Au début de l'hyperthyroïdie, on a simplement une diminution de la TSH. 

L'hypothyroïdie c'est quand il n'y a pas assez d'hormones T3 et T4 dans le sang. La TSH est très élevée. 
Au début de l'hypothyroïdie, il y aura seulement une élévation de la TSH. 

Cf. Rubrique : "En savoir plus" ; onglet : "Fonctions de la thyroïde"

L'hyperthyroïdie c'est quand il y a trop d'hormones dans le sang (T3 et T4). La TSH va donc être effondrée.

Au début de l'hyperthyroïdie, on a simplement une diminution de la TSH. 

L'hypothyroïdie c'est quand il n'y a pas assez d'hormones T3 et T4 dans le sang. La TSH est très élevée. 
Au début de l'hypothyroïdie, il y aura seulement une élévation de la TSH. 

Cf. Rubrique : "En savoir plus" ; onglet : "Fonctions de la thyroïde"

La production d'hormones en excès peut provenir d'une tumeur béguine de la glande (nodule fonctionnel ou encore appelé nodule chaud). 

L'hyperthyroïdie peut être provoquée par une stimulation de la glande par des anticorps produits par notre système immunitaire (maladie auto-immune), c'est la maladie de Basedow. 

Rarement, la cause de l'hyperthyroïdie sera un excès de TSH produit par une tumeur de l'hypophyse.

Des hyperthyroïdies transitoires accompagnent des inflammation de la glande (thyroïdite).

Enfin, l'hyperthyroïdie peut être provoquée par une prise mal adaptée d'hormones sous la forme de médicaments.

La cause la plus fréquente d'une hypothyroïdie est la maladie de Hashimoto, la glande thyroïde est attaquée par des anticorps produit par notre système immunitaire, ce qui va entraîner une inflammation de la glande. Après une période durant laquelle la production d'hormones est normale voire même élevée, cette production va progressivement diminuer du fait de la destruction progressive de la glande. Le diagnostic de la thyroïdite de Hashimoto est fait sur le dosage des anticorps anti-TPO. Cette maladie est très souvent familiale. 

Une autre cause fréquente d'hypothyroïdie est l'ablation chirurgicale de toute la glande thyroïde ou d'une grande partie de celle-ci. 

Votre médecin vous prescrira de la Lévothyroxine (T4) lorsque la production d'hormones par la glande est insuffisante. Le médicament lévothyroxine remplace la production de la glande. C'est une hormone de réserve (ceci veut dire que l'on va la stocker) que l'organisme va transformer en T3 (hormone très active) en fonction des besoins du corps. Une fois utilisée, la T3 est rapidement dégradée. La Lévothyroxine est habituellement très bien tolérée et très bien absorbée par l'organisme à la condition d'être prise à jeun (cela peut être aussi bien le matin au levé que le soir aux couché). 

Dans des cas rares, il est utile de prendre de la T4 et de la T3 mais cela doit être décidé par un médecin spécialiste de la thyroïde. 

Les besoins du corps en Lévothyroxine sont différents d'une personne à l'autre et vont dépendre notamment du poids, de l'âge, de la musculature, de la persistance d'une fabrication d'hormones par la glande, de la capacité d'absorption de l'hormone par l'intestin, de la prise d'autres médicaments...

le plus souvent, il faut une dose comprise entre 1,5 et 1,7 microgramme de Lévothyroxine par kilo de poids (exemple, pour une personne de 60 KG, la dose habituelle varie entre 87,5 et 100 microgrammes par jour).  

Si la dose de médicaments prise est bina adaptée (surveillance sur le dosage de la TSH), les effets secondaires sont très inhabituels. Des réactions d'hypersensibilité allergies aux excipients ou a la Lévothyroxine), ont été rapporté de façon exceptionnelle. Il peut y avoir des interférences avec d'autres médicaments (fer, calcium, édictantes antiépileptiques, oestrogène). Enfin, certains médicaments vont être plus actifs lorsqu'ils sont associés à la prise de Lévothyroxine (certains anticoagulants). Tout symptôme inhabituel lors de la prise de Lévothyroxine doit être signalé au médecin traitant.  

Il est très important d'avoir suffisamment d'hormones thyroïdiennes lors de la grossesse, car ces hormone sont essentielles au développement du bébé et notamment de son cerveau. 

Il est donc impératif de prendre de la Lévothyroxine si l'ont manque d'hormones thyroïdiennes et de surveiller cette prise par le dosage de la TSH. Par contre, il ne faut pas avoir trop d'hormones car cela peut avoir des effets négatifs pour la maman et pour le bébé. 

La Lévothyroxine sous forme de médicaments se retrouve dans le lait maternel, comme d'ailleurs la Lévothyroxine fabriquée par la glande thyroïde. La chose importante est que le traitement soit bien adapté. 

En cas d'excès important, il y a beaucoup de signes comme une fatigue anormale, des palpitations, des troubles digestifs, une intolérance au chaud, des troubles de l'humeur (émotivité, irritabilité), des troubles du sommeil, des tremblements, de la perte de poids. Au début de l'hyperthyroïdie, ce sont les palpitations, la moiteur des mains, et l'irritabilité qui sont les plus fréquents. 

En cas de manque important et prolongé, les signes les plus fréquents sont : une fatigue anormale, une frilosité, une prise de poids, une constipation, une difficulté à se concentrer et à réfléchir et une chute de cheveux. 

Si vous avez encore la totalité ou une bonne partie de votre glande thyroïde, les symptômes qui vont progressivement apparaitre sont ceux de l'hypothyroïdie. Si vous n'avez plus de glande thyroïde après une opération, les conséquences de l'arrêt du traitement seront plus graves et peuvent aller jusqu'au coma. 

Lorsque le traitement est bien adapté, il y a peut de variation des besoins. La prise d'un autre médicament peut venir modifier la dose utile pour vous de Lévothyroxine. Ces médicaments sont principalement : le fer, le calcium, le magnésium, les produits anti-acidité gastrique, la pilule contraceptive, le traitement hormonal de la ménopause. 

En cas de grossesse, les besoins en hormones augmentent de 50% en moyenne car le foetus dépend des hormones de la mère pendant les cinq premiers mois. 

En cas de survenue d'une maladie du coeur (infarctus, angine de poitrine, trouble du rythme), il est parfois nécessaire de diminuer la dose de Lévothyroxine. 

Le dosage de la TSH est suffisant pour s'assurer que l'on prend la bonne dose de Lévothyroxine. Toutefois, si vous présentez des symptômes évoquant une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie, il faudra associer la mesure du taux de la T4 libre. Les dosages de TSH et de T4sont réalisés le matin avant la prise de Lévothyroxine. 

 

Chirurgie de la Face et du Cou

Thyroïde - Parathyroïdes

Clinique Saint George

Hall 2

2 Avenue de Rimiez,

06105 Nice, France

© 2023 by fanny Santini