Un nodule de la thyroïde est l'équivalent d'un noyau dans un fruit. C'est une tumeur créée par la multiplication anormale de cellules. La plupart des nodules sont bénins (adénomes) n'entrainent que peu de gène et ne produisent pas d'hormones. Une minorité de nodules correspond à un cancer ou adénocarcinome. 

Le bilan d'un nodule de la thyroïde repose sur:  l'examen clinique,  l'échographie,  une prise de sang. L'examen clinique consiste à palper la partie basse du cou pour apprécier la taille du nodule et son aspect induré ou non.; l'échographie permet de voir parfaitement le nodule et même d'analyser son contenu;  l'échographie permet classer les nodules en fonction de leur risque de cancer (classification TIRADS);  la prise de sang est faite pour doser les hormones thyroïdiennes et permet donc de connaitre la qualité de fonctionnement de la glande. Le plus souvent, les dosages des hormones  son normaux (euthyroidie) malgré la présence de nodules. 

La ponction d'un nodule est réalisée sous échographie et à l'aiguille fine. L'objectif de la ponction est de mieux préciser le risque de cancer. Une ponction doit donc être réalisée quand un nodule est douteux en échographie, quand il est volumineux ou quand il augmente significativement de taille. Les résultats de la ponction doivent être analysés par un médecin spécialiste de la thyroïde qui déterminera l'intérêt d'une opération. 

La classification de BETHESDA va de 0 à 6 en fonction du risque de cancer.

stade 0 : pas assez de cellules, ponction à refaire ;

stade 1 : cellules normales ;

stade 2 : nodule bénin ;

stade 3 : lésion à faible risque de cancer nécessitant une surveillance ou une opération (si nodule génant);

stade 4 : lésion de type néoplasme vésiculaire (nodule oncocytaire est un synonyme)  avec un risque de cancer de 20% ou plus nécessitant l'ablation du nodule par chirurgie ;

stade 5 : lésion très suspecte de cancer nécessitant toujours une chirurgie avec une intervention qui associera souvent un traitement des ganglions ;

stade 6 : cancer ; programmation d'un traitement chirurgical adapté à la taille, à la localisation et aux données de l'échographie. 

La plupart des nodules ne fabriquent pas d'hormones, on dit qu'ils sont froids. Certains nodules fabriquent des hormones en excès (nodule "chaud") et ces hormones vont être responsable d'un syndrome d'hyperthyroïdie (palpitation, transpiration, hyperémotovité, tremblements...).

Le diagnostic d'un nodule chaud se fait sur la prise de sang qui montrera une TSH effondrée (voir fonctionnement de la glande thyroïde) et sur la scintigraphie de la thyroïde qui montrera une accumulation du traceur au niveau du nodule. 

Les nodules chauds sont traités soit par chirurgie soit par iode radioactif en fonction de leurs caractéristiques et du terrain.  

 

Chirurgie de la Face et du Cou

Thyroïde - Parathyroïdes

Clinique Saint George

Hall 2

2 Avenue de Rimiez,

06105 Nice, France

© 2023 by fanny Santini